crémaillère


crémaillère

crémaillère [ kremajɛr ] n. f.
• 1549; carmeillièreXIIIe; de l'a. fr. cramail, cremail; lat. pop. °cramaculus, de °cremasculus, gr. kremastêr « qui suspend »
1Tige de fer munie de crans qui permettent de la fixer à différentes hauteurs dans une cheminée et d'un crochet pour y suspendre une marmite. Une cheminée « laissait pendre à une crémaillère, une marmite » (Lamartine). Loc. fig. Pendre la crémaillère : fêter son installation dans un nouveau logement.
2(1680) Techn. Pièce munie de crans, qui permet de relever ou de baisser une partie mobile. Crémaillères d'une bibliothèque à rayons mobiles. Spécialt Tige rectiligne à crans qui s'engrènent dans une roue dentée pour transformer un mouvement de rotation continu en un mouvement rectiligne continu, ou inversement. Cric à crémaillère. Automobile avec direction à crémaillère. Tramway, funiculaire à crémaillère, à rail denté pour les très fortes pentes.
3Fig. Fin. Parités à crémaillère : parités de change susceptibles d'être révisées par des modifications successives de faible amplitude.

crémaillère nom féminin (ancien français cramail, du bas latin cramaculus, adaptation du grec kremastêr, qui suspend) Pièce de métal, fixée au-dessus du foyer d'une cheminée et munie de crans au moyen desquels on suspend un récipient à la bonne hauteur. Tige de métal munie de crans, servant à maintenir plus ou moins ouvert un châssis à tabatière. Sur certaines voies ferrées à très forte déclivité, pièce métallique dentée solidement fixée entre les rails de roulement et sur laquelle s'engrène un pignon de l'engin moteur. Faux-limon, entaillé pour recevoir, le long de la cage de l'escalier, l'extrémité des marches. Organe rectiligne denté, engrenant avec une roue ou un pignon denté, afin de transformer un mouvement de rotation en un mouvement rectiligne, ou vice versa. (En construction automobile, on utilise la direction à crémaillère, dans laquelle le pignon d'attaque solidaire du volant agit sur une crémaillère attelée au train des roues avant.) Chacune des pièces allongées de bois ou de métal, garnies de crans ou d'encoches, qui servent à soutenir des rayonnages. ● crémaillère (expressions) nom féminin (ancien français cramail, du bas latin cramaculus, adaptation du grec kremastêr, qui suspend) Fermeture à crémaillère, dispositif adapté à une serrure, à un fermoir, permettant de régler la tension d'une tirette, d'un abat, selon le volume des objets contenus. Limon à crémaillère ou à l'anglaise, limon entaillé sur lequel repose, côté rampe, l'extrémité des marches (par opposition au limon à la française). Familier. Pendre la crémaillère, donner un repas pour célébrer son installation dans un nouveau logement.

crémaillère
n. f.
d1./d TECH Organe rectiligne denté servant à transformer un mouvement circulaire en mouvement rectiligne ou inversement. Chemin de fer à crémaillère, utilisé sur les pentes abruptes.
d2./d Pièce métallique munie de crans, utilisée pour suspendre à des hauteurs variables un chaudron au-dessus du feu dans une cheminée.
Loc. fig. Pendre la crémaillère: fêter une nouvelle installation.
d3./d FIN Régime dans lequel les parités de change sont révisables par des modifications de faible amplitude.

⇒CRÉMAILLÈRE, subst. fém.
A.— Tige de fer à crans, fixée dans la cheminée, permettant de suspendre un récipient à hauteur variable, au-dessus du foyer, en vue notamment de la cuisson des repas :
1. La cuisine des Bordas était pareille à toutes les cuisines, avec la grande cheminée où pendait la marmite accrochée à la crémaillère, la longue table, les chaudrons de cuivre sur une étagère...
MAURIAC, Le Sagouin, 1951, p. 106.
SYNT. Baisser hausser, installer, pendre, suspendre, placer la crémaillère; accrocher, suspendre, pendre à la crémaillère.
Loc. méton. Pendre la crémaillère. Donner un repas, une fête, une réception pour célébrer son installation dans un nouveau logement; assister à ce repas, à cette réception Aller pendre la crémaillère; pendre joyeusement la crémaillère; une pendaison de crémaillère; la crémaillère est pendue. On pend la crémaillère d'un petit journal d'annonces (GONCOURT, Ch. Demailly, 1860, p. 173). Cela sentait une crémaillère pendue trop vite (ZOLA, Nana, 1880, p. 1171);
2. Il ne m'eût pas semblé de bon goût de pendre sitôt la crémaillère.
SAND, Histoire de ma vie, t. 4, 1855, p. 389.
Rem. Crémaillère est parfois empl., p. ell., pour pendaison de crémaillère. La crémaillère fut très gaie (ZOLA, Assommoir, 1877, p. 680).
[P. anal. d'aspect ou de fonction] Il avançait d'une marche en crémaillère (GIRAUDOUX, Siegfried et Lim., 1922, p. 126). Les crémaillères lumineuses de l'orage (RENARD, Journal, 1895, p. 294). Une arête en crémaillère qui figure le nez [d'un masque], comme dans la Grèce mycénienne (MORAND, Paris-Tombouctou, 1929, p. 213).
Spécialement
FORTIF. Fortification dans les longues tranchées rectilignes, composée d'une série de branches en dents de crémaillère. Ouvrage à crémaillère. La crémaillère n'est en réalité qu'une modification du redan (Lar. 19e).
FIN. Parité à crémaillère. ,,Régime dans lequel les parités de change sont susceptibles d'être révisées par une succession de modifications de faible amplitude`` (GIOV. 1971).
B.— P. ext. Pièce rectiligne dentée utilisée dans différents domaines.
1. MÉC. Organe rectiligne denté, engrenant avec une roue ou un pignon denté et capable de transformer un mouvement rectiligne en mouvement circulaire, et vice versa, ou engrenant avec un autre organe rectiligne. Crémaillère dentée, dentelée, cannelée, ondée; crémaillère engrenée, désengrenée, fixe; dents, engrenage, pignon, profil de la crémaillère; direction de la crémaillère; cycloïde de la crémaillère; crémaillère droite, gauche; crémaillère d'une direction d'automobile, de cric, de machine à impression, de raboteuse, de vanne de barrage. Robinet à crémaillère réglant simultanément l'air et le gaz (Catal. instrum. lab. [Prolabo], 1932, p. 52).
2. MENUIS. Garniture de fer à crans successifs permettant de régler la hauteur, l'inclinaison d'un élément. Crémaillère d'armoire, de bibliothèque, de chaise, d'étagère, de porte, de pupitre, de table, de tabouret. Le bouton placé extérieurement sous le siège et qui déclenche la crémaillère qui permet de modifier à volonté la position du dossier (FEYDEAU, Dame Maxim's, 1914, p. 22). Elle tirait sur la suspension, le beau globe jaune à crémaillère (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p. 56).
3. CH. DE FER. Rail supplémentaire muni de dents, correspondant à un organe denté (pignon) du matériel roulant (pour gravir des pentes très fortes, etc.). Locomotive, motrice, tramway à crémaillère; chemin de fer à crémaillère et funiculaire. Elle descendit de son lent wagon à crémaillère vers quatre heures du soir (MALÈGUE, Augustin, t. 2, 1933, p. 492).
4. CHARPENT. Limon à crémaillère. Type de limon d'escalier comportant des crans pour recevoir l'about des marches. Faux limon, communément appelé crémaillère. Celui qu'on fixe contre le mur de la cage d'escalier pour supporter l'autre about des marches. On distingue le socle de marches à crémaillère et le socle de marches rampant (ROBINOT, Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 2, 1928, p. 175).
5. CONSTR., HORTIC. Tige de métal à crans maintenant plus ou moins ouvert un châssis, une tabatière, une cloche. Une mansarde de quelques pieds carrés sans cheminée, où la tabatière à crémaillère laissait passer l'haleine des saisons (GONCOURT, Lacerteux, G. 1864, p. 251).
6. TYPOGR. Nom donné à deux doubles branches de fer qui fixent la platine à l'arbre de la presse en bois.
7. HORLOG. Pièce dentée d'une montre, d'une pendule à répétition.
8. MAR. Mécanisme (à crémaillère) utilisé pour rider des haubans, des étais, des galhaubans (d'apr. BONN.-PARIS 1859). Crémaillère de ridage. Synon. ridoir.
Prononc. et Orth. :[]. PASSY 1914 transcrit [] post. (cf. aussi FÉR. 1768, FÉR. Crit. t. 1 1787, LAND. 1834 et GATTEL 1841) sans raison valable d'apr. MART. Comment prononc. 1913, p. 36 puisque la syll. n'est pas tonique. Ac. 1694-1740 admet en outre la var. crémillère. Ac. 1762-1932 donne uniquement crémaillère. Étymol. et Hist. 1. XIIIe s. carmeilliere « pièce de fer munie de crans, dans une cheminée » (Gloss. lat.-fr. du XIIIe s., B. N. 8426, f° 110 r° ds GDF. Compl.); 1445 cramailliere (Vente des biens de Jacques Cœur, A.N. KK 328, f° 223 v°, ibid.); 1549 cremaillère (EST.); 2. 1680 cremiliere de chaise (RICH.); 1690 cremaillere (FUR.). Dér. avec suff. -ière de l'a. fr. cramail ([ca 1220 lat. médiév. cremalia plur., J. DE GARLANDE, Dictionnarius, éd. Scheler, § 55] 2e moitié XIVe s. cramail, E. Deschamps, éd. G. Raynaud, t. IX, p. 47, 1352) terme demeuré en usage dans les dial. de l'Est, issu du b. lat. cramaculus « crémaillère » (Capit. de Villis ds NIERM.), cremaculus (glose ds TLL), altération de cremasculus (d'où les formes bourguignonnes, franco-prov. et prov. de type c(r)oma(s)cle : 1157, Vaucluse cumascle ds BAMBECK, p. 154; v. FEW t. 2, p. 1312 a), adaptation du gr. proprement « qui suspend ». Fréq. abs. littér. :79.
DÉR. Crémaillon, subst. masc., vx. Petite crémaillère attachée à la grande. Dans les cheminées (...) pendait la crémaillère avec son allonge ou crémaillon (ALI-BAB, Gastr. prat., 1907, p. 65). []. Pour la finale supra prononc. et orth. Ac. 1694-1740 admettent en outre la var. crémillon; Ac. 1762-1932 donne uniquement crémaillon. 1res attest. 1352 cramillon (Glossar. lat.-fr., Bibl. nat. lat. 4120 ds DU CANGE, s.v. cremale); 1690 crémaillon (FUR.); de cramail, crémail, v. crémaillère.
BBG. — GOTTSCH. Redens. 1930, p. 227. — GOUG. Lang. pop. 1929, p. 13. — HORNING (A.). Zur Wortgeschichte. Z. rom. Philol. 1897, p. 453. — PAULI 1921, p. 95. — ROG. 1965, p. 84.

crémaillère [kʀemajɛʀ] n. f.
ÉTYM. 1549; carmeilliere (XIIIe), cramailliere (1445); de l'anc. franç. cramail, cremail; du lat. pop. cramaculus, de cremaculus, altér. de cremasculus, du grec kremastêr « qui suspend ».
1 Tige de fer munie de crans qui permettent de la suspendre à différentes hauteurs dans une cheminée, et terminée par un bout recourbé auquel on accroche une marmite, un chaudron… || Suspendre, accrocher une crémaillère. || Hausser, baisser la crémaillère.
1 Une cheminée haute dont les jambages étaient de bois grossièrement cannelé, laissait pendre à une crémaillère, une marmite pleine de pommes de terre.
Lamartine, Raphaël, 14.
Loc. fig. Pendre la crémaillère : célébrer par un repas, une fête son installation dans un nouveau logement (→ Cabotin, cit. 1). || Aller pendre la crémaillère chez qqn.Pendaison de crémaillère. Ellipt. || La crémaillère : ce repas, cette fête.
2 Nous donnâmes une fête de fort bon goût pour pendre la crémaillère.
Stendhal, Mémoires d'un touriste, p. 13.
2 (1680). Techn. Pièce munie de crans, qui sert à relever ou à baisser une partie mobile. || Crémaillère d'un fauteuil à dossier mobile. || Crémaillères d'une armoire, d'une bibliothèque à rayons mobiles.
Spécialt. Tige, rail… muni de crans.
Mar. || Crémaillère de ridage. Ridoir.
3 Loc. À crémaillère. a Cour. (Sens propre). Muni d'une crémaillère, d'une tige rectiligne à crans qui s'engrènent dans une roue dentée pour transformer un mouvement de rotation continu en un mouvement rectiligne continu, ou inversement. || Cric à crémaillère. || « L'antique système de chemin de fer à crémaillère qui fut essayé à l'origine de nos voies ferrées » (l'Année sc. et industr. 1876, p. 314). || Automobile avec direction à crémaillère. || Chemin de fer à crémaillère, à rail denté.Limon à crémaillère : sorte de limon taillé à dents qui, dans un escalier, est posé contre les murs et reçoit les marches. || Chevalet, pupitre à crémaillère.
b Fig. Fin. || Parité à crémaillère : régime dans lequel les parités de change sont susceptibles d'être révisées par une succession de modifications de faible amplitude.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • Cremaillere — Crémaillère Crémaillère dans un tableau de Jos Goemaer au Musée de la Gourmandise Une crémaillère est une tige ou une barre (souvent métallique) garnie de crans ou de dents. Sommaire 1 …   Wikipédia en Français

  • crémaillère — CRÉMAILLÈRE. s. f. Instrument de cuisine, ordinairement defer, qu on attache à la cheminée, et qui sert à y pendre les chaudrons, les marmites, etc. Petite crémaillère. Grosse crémaillère. Pendre la crémaillère. Ba sser, hausser la crémaillère d… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • cremaillere — CREMAILLERE, ou Cremillere. s. f. Instrument de cuisine, ordinairement de fer, qu on attache à la cheminée, & qui sert à y pendre les chaudrons, les marmites &c. Petite cremaillere. grosse cremaillere. pendre la cremaillere. baisser, hausser la… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Crémaillère — (franz., spr. kremajǟr ), sägeförmig gebrochene Linie; in alten Befestigungen führte man Linien, besonders die Glaziskrete, »sägeförmig« (en crémaillère), um von den kurzen die langen Linien seitlich zu bestreichen …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Cremaillère — (frz., spr. ăjähr), sägeförmig (im Zickzack) gebrochene Linie einer Befestigung …   Kleines Konversations-Lexikon

  • cremaillere — Cremaillere, ou Cremaillée, Cremathra, cremathrae a verbo {{t=g}}krémadzô{{/t}} vel {{t=g}}krémaô,{{/t}} id est, Pendeo. Appendo …   Thresor de la langue françoyse

  • crémaillère — Organe de forme parallelépipédique, et portant sur une de ses faces une série de dents superpo sables par translation rectiligne Источник: ГОСТ 28500 90: Передачи ременные синхронные. Термины и определения оригинал документа …   Словарь-справочник терминов нормативно-технической документации

  • crémaillère — /krā mī yerˈ/ noun 1. A zigzag line of fortification 2. A rack railway ORIGIN: Fr, pot hook …   Useful english dictionary

  • Crémaillère — dans un tableau de Jos Goemaer au Musée de la Gourmandise Une crémaillère est une tige ou une barre (souvent métallique) garnie de crans ou de dents. Somma …   Wikipédia en Français

  • CRÉMAILLÈRE — s. f. Ustensile, ordinairement de fer, muni de crans, et recourbé en crochet par le bas, qu on scelle au fond des cheminées de cuisine, et qui sert à pendre au dessus du feu les chaudrons, les marmites, etc., dans lesquels on veut faire cuire ou… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.